logo esprit yoga19


 

Temps de lecture : 2 minutes (441 mots)

Ascètes, yogis, soufis : exposition au Musée Guimet

Une éblouissante exposition au musée Guimet, à Paris, nous dévoile jusqu'au 2 mai l’univers pictural des ascètes, sa richesse et sa diversité. Entretien avec Vincent Lefèvre, directeur de la conservation et des collections, par Jeanne Pouget.

 

 

Jusqu’au 2 mai a lieu l’exposition « Ascètes, yogis, soufis » au musée national des Arts asiatiques Guimet, à Paris. L’occasion d’explorer les multiples visages de l’ascétisme indien à travers des oeuvres picturales, des manuscrits et des statuaires dévoilées temporairement à cette occasion. Vincent Lefèvre, directeur de la conservation et des collections, nous en dit davantage.

ESPRIT YOGA : Que nous raconte l’exposition « Ascètes, yogis, soufis »?
VINCENT LEFÈVRE : Cette exposition traite de la représentation des ascètes au sens large et dans diverses traditions : brahmanes, bouddhistes, jaïns, soufis musulmans, groupes tantriques, qui l’ont modulé de manière spécifique. Elle évoque notamment les sources du yoga à travers des représentations essentiellement picturales. C’est l’occasion de montrer des oeuvres de notre collection que le musée ne peut pas mettre en valeur de manière permanente puisque certaines sont sensibles à la lumière. Et, exceptionnellement, nous y présentons aussi des oeuvres empruntées à d’autres institutions. Par exemple deux documents exceptionnels sont présentés : le premier est un rare manuscrit moghol prêté par la Chester Beatty Library de Dublin et comportant les toutes premières études picturales de postures yogiques (âsana), telles qu’elles furent codifiées dans le Hatha Yoga. Le second est une étonnante peinture sur coton empruntée au cabinet de curiosités de la bibliothèque Sainte-Geneviève, longue de près de 2 mètres et figurant 29 ascètes et yogis se livrant à différents exercices de yoga. Ces deux témoignages artistiques du XVIIe siècle comptent parmi les plus anciennes représentations picturales de postures yogiques connues à ce jour.

E.Y. : Quels types d’oeuvres y présentez-vous ?
V.L : Il s’agit essentiellement d’arts graphiques, de miniatures, de pages de manuscrits provenant de différentes régions de l’Inde entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Nous montrons aussi des éléments de statuaire, notamment du dieu Shiva, dieu des ascètes et lui-même ascète. Ainsi que quelques bois de char processionnels représentant également des ascètes.

E.Y. : Qui étaient les ascètes de l’Inde ancienne ?
V.L : Il y a une tendance très générale dans l’Inde ancienne qui se retrouve dans tous les courants religieux du sous-continent indien qui est la tentation de s’éloigner du monde et de la société mondaine.

[Propos recueillis par Jeanne Pouget
Illustration : Ascètes se livrant à des austérités dans un ermitage - École moghole provinciale, Murshidabad, vers 1760-1770. © The Trustees of the Chester Beatty Library, Dublin]

 

La suite de cet entretien et d'autres illustrations issues de l'exposition sont à découvrir dans Esprit Yoga n°66, en vente ici :

Recette veggie express : roulés feuilletés du sole...
Décryptons ensemble le symbole du Om

Sur le même sujet:

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://webmail.esprityoga.fr/